L'image n'est pas disponible sur votre navigateur.

MarieJeanne PUGIN    •    Psychologue clinicienne DE    •    Hypnothérapeute certifiée AFEHM    •    Praticienne visionpure    •    06 71 83 30 34

Charte éthique

Les psychologues exercent selon une charte éthique et s'engagent à suivre le code de déontologie de leur profession. Vous pouvez le consulter sur le site de la Société Française de Psychologie. En voici quelques extraits :

"Le présent Code de Déontologie est destiné à servir de règle professionnelle aux hommes et aux femmes qui ont le titre de psychologue, quels que soient leur mode d’exercice et leur cadre professionnel, y compris leurs activités d’enseignement et de recherche. Sa finalité est avant tout de protéger le public et les psychologues contre les mésusages de la psychologie et contre l’usage de méthodes et techniques se réclamant abusivement de la psychologie."

"Il [le psychologue] n’intervient qu’avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées. Réciproquement, toute personne doit pouvoir s’adresser directement et librement à un psychologue. Le psychologue préserve la vie privée des personnes en garantissant le respect du secret professionnel".
"Le psychologue ne peut se prévaloir de sa fonction pour cautionner un acte illégal, et son titre ne le dispense pas des obligations de la loi commune. Conformément aux dispositions de la loi pénale en matière de non-assistance à personne en danger, il lui est donc fait obligation de signaler aux autorités judiciaires chargées de l’application de la Loi toute situation qu’il sait mettre en danger l’intégrité des personnes. Dans le cas particulier où ce sont des informations à caractère confidentiel qui lui indiquent des situations susceptibles de porter atteinte à l’intégrité psychique ou physique de la personne qui le consulte ou à celle d’un tiers, le psychologue évalue en conscience la conduite à tenir, en tenant compte des prescriptions légales en matière de secret professionnel et d’assistance à personne en danger."

"Le psychologue peut recevoir, à leur demande, des mineurs ou des majeurs protégés par la loi. Son intervention auprès d’eux tient compte de leur statut, de leur situation et des dispositions légales en vigueur. Lorsque la consultation pour des mineurs ou des majeurs protégés par la loi est demandée par un tiers, le psychologue requiert leur consentement éclairé, ainsi que celui des détenteurs de l’autorité parentale ou de la tutelle."

Ma pratique

Dans le cadre de ma pratique, je ne délivre aucun compte-rendu de consultation (sauf clauses restrictives du code déontologie ci-dessus) :

  1. pour garantir un espace thérapeutique confidentiel ;

  2. parce que je ne pratique ni les bilans psychologiques ni les expertises psychologiques ;

  3. dans le cadre de la psychothérapie d’enfants mineurs, mon champ d’intervention thérapeutique se situe en-dehors du domaine de la justice et des expertises, pour garantir à l'enfant un espace thérapeutique, confidentiel, qui ne prend pas partie.

  4. dans le cas de patients adultes (qui ne sont pas sous tutelle), je ne remettrai aucun rapport ni attestation sans que le patient y consente et le lise.


Défendre un tel cadre a pour but de garantir au patient d’y être “sujet” de soin et non “objet” de soin.